Le fonctionnement d-un chauffage electrique

Comment fonctionne réellement un chauffage électrique ?

Le fonctionnement d’un chauffage électrique

L’installation d’un chauffage est indispensable en France pour assurer un meilleur confort thermique. Mais quel modèle acheter ? Comment fonctionne-t-il ?

Les différents types de chauffages électriques

Actuellement, on peut distinguer plusieurs types d’émetteurs, à savoir :

  • Le convecteur
  • Les panneaux rayonnants
  • Les radiateurs à inertie
  • Les radiateurs à chaleur douce
  • Les radiateurs à accumulation
  • Les sèche- serviettes

Par ailleurs, vous aurez également le choix entre différents thermostats : le thermostat mécanique, le thermostat mécanique et le thermostat électronique. Pour l’alimenter, vous pourrez opter pour un pilotage intelligent, une commande à distance, une cassette de programmation intégrée ou une commande manuelle. Certes, le pilotage intelligent est plus pratique et permet d’économiser une grosse somme grâce à son système. L’appareil s’active ou s’éteint à la détection d’ouverture ou de fermeture de fenêtres, à la détection de présence, etc.

Mais comment fonctionne le chauffage électrique ?

En règle générale, le chauffage électrique produit dans les pièces de la chaleur après la mise en marche. Suite à une coupure de courant, certains modèles s’éteignent, alors que d’autres peuvent accumuler de la chaleur pendant toute une journée. Cependant, la différence se situe surtout sur le niveau de confort offert par l’appareil :

  • La convection va faire monter l’air chaud dans la pièce et fait chauffer l’air froid. La montée de température est très rapide. Pour accélérer le processus, vous pourrez ajouter un ventilateur. Mais cela peut assécher l’air et engendrer des maladies respiratoires. Pour ce système, ajoutez un humidificateur d’air
  • Le radiateur rayonnant : la chaleur est produite par des rayons infrarouges dont le niveau de confort est similaire aux rayons de soleil. Les rayonnants chauffent tous les objets dans la pièce. Mais l’inconvénient est que s’il y a une coupure de courant, le dispositif ne pourra pas stocker de la chaleur !

À titre d’information, les habitations bien isolées permettent d’économiser une somme importante en matière d’électricité !

La marque, d’une importance capitale selon le chauffagiste Paris !

Les appareils bas de gamme sont souvent source d’inconfort et la chaleur propulsée n’est pas très agréable. De plus, même si la puissance affichée est adaptée à la pièce, l’homogénéité de la chaleur n’est pas du tout similaire aux chauffages de grande marque.

Mais au niveau tarif, ils sont très attrayants. Or, certains sont de très gourmands en énergie. Ainsi, soyez vigilant ! Il faudrait que le dispositif garantisse un meilleur confort thermique pour les occupants. N’hésitez donc pas à contacter un chauffagiste Paris pour vous guider lors de l’achat. Il est le mieux placé pour vous recommander un modèle très performant et économique, à prix abordable !

Mais qu’est-ce qui peut influencer la température ?

Tout d’abord, les endroits peu isolés sont plus sensibles au changement de température. De la sorte, certains emplacements dans la maison peuvent afficher une température inférieure ou égale à 16°C comme les coins proches des murs, des fenêtres et des portes. En outre, près des radiateurs, la chaleur émise sera plus importante que sur le sol ou sur le plafond. C’est le cas des convecteurs. Le rayonnement est donc la solution idéale pour assurer un niveau de confort optimal au sein de l’habitation. Toutefois, le radiateur à chaleur douce est aussi très apprécié, car il offre un bon compromis : il ne dessèche pas l’air, on ne ressent pas trop la différence de température et il n’émet pas des mouvements d’air.

En tout cas, pour l’installation, il serait plus judicieux de recourir à un chauffagiste Paris. Vous bénéficierez d’un service sur mesure, réalisé dans les temps et garanti. De plus, l’expert pourra vous accompagner lors de l’achat pour vous aider à trouver le modèle le plus approprié à la pièce et vous conseiller sur l’entretien et la manipulation de ce dernier.